Emmanuel Scarpa

batteur / compositeur / improvisateur

Might Brank

TRANSE / ROCK / SYNCRÉTIQUE


Might Brank*
est un solo pour batterie, percussions, voix, vocoder et électronique. Le rythme tribal, les doubles pulsations, les onomatopées,  ainsi que les timbres qui en découlent promettent la découverte d’un univers assez insolite. Il y a quelque chose de profond et de spirituel dans cette sorte de transe qui prend sa source dans la musique profane médiévale, le rock progressif et les musiques traditionnelles d’extrême-orient.


* might [n. angl.] = puissance /  branc d'acier [anc.Français] = grosse épée du Moyen-Âge se maniant à deux mains

« Jà te verras tot detrenchier ; Ne vois-tu ci mon branc d’acier ? »

« Li quens voit le baurhant devant lui aresté,
U li loi branc lendoient à l’archon noielé. »


 

Emmanuel Scarpa - batterie, gongs, cymbales Jing, cymbales chinoises, bells, tubes métalliques, wood block, voix, vocoder, pédales d'effets, composition

LE PÉRISCOPE (Lyon) _ crédit photo : Mlle DOU & B.Belleudy

CREST JAZZ FEST_ crédit photo : Christophe Charpenel

LE ZORBA (Paris) _ crédit photo : JJGFREE




 

V I D É O S

 




 

P R E S S E

 

"Le premier disque de Might Brank, EP#1, se présentait sous d’heureux auspices. Avec The Masks, Emmanuel Scarpa muscle son jeu, comme disait un amateur de ballon. Musicalement, l’album est dans la lignée de son prédécesseur, mais il a gagné en contenance.

La dimension spirituelle est encore très présente, et toujours un peu voilée. En roue libre, elle se veut syncrétique et semble dénuée d’intention. On ne saura pas ce qu’il y a derrière le masque, mais c’est peut-être là que se trouve l’intention : que chacun se l’approprie.

Si l’on peut avoir parfois une impression de tâtonnements, l’originalité des parties vocales et surtout l’inventivité des rythmes sont bien là. L’épaisseur de The Masks tient à sa composition rythmique et à la richesse des sons, qui soutiennent la baraque quoi qu’il arrive. Autrement dit, sauvé par le gong."

Raphaël Benoit, Citizen Jazz

 

"Sensible à la pluralité morphologique des écritures musicales, attentif aux mouvements de ses compositions, Emmanuel Scarpa joue en solo. Avec sa voix, sa batterie et ses percussions, le musicien expose la vulnérabilité de ses agencements. Il se risque dans le monde sensible des auditeurs à l’aide « d’altérations de sons » (onomatopées tribales, cymbales chinoises...). Sa logique n’est pas celle de s’écarter des musiques européennes, ni de se ranger dans la classe d’existence de l’accueil du monde. Le projet Might Brank conduit notre oreille dans une dynamique de créations morphologiques. Son ouverture est contagieuse, son déploiement contamine nos sens, nous éloignons notre mémoire et habitons son univers sonore."

Valérie Lagarde



 


 


A F F I C H E S

 

2022 - crédit photo : Les Instants Chavirés


2021 - crédit photo : Coax


2021 - crédit photo : Crest Jazz Festival


2020 - dessin Elio (9ans)


2019 - dessin Luce (8 ans)


2019 - crédit photo : dmngrg

2019 - crédit photo : L'ODYSSÉE

2018 - crédit photo : COLLECTIF PIEG


2018 - crédit photo : FESTIVAL DÉLIBÉRÉ

2017 - crédit photo : Lyon - By Night

 

 

   

prochaines dates

dernières dates